Guignol's Rock, rubrique du blog

Suite à la disparition de l'hebdomadaire (papier) Lyon Poche en 2011, notre chronique annonçant les concerts rock de la semaine s'est retrouvée sur ce blog, en reprenant
son titre original, "Guignol's rock" (parution sur le week-end…) avec des photos et une sélection de vidéos (à ouvrir en pop-up). Bonne lecture !

Merci à tous ceux qui veulent bien partager ces pages sur leurs réseaux, ou les mettre en lien sur leurs sites… // NB: Voir notre profil: Google+

Pour pouvoir ajouter un commentaire dessous, veillez à n'avoir qu'une seule chronique ouverte (en cliquant sur son titre en rose)

Des présentations différentes de nos pages (sur fond blanc !) en cliquant ici <<<

lundi 14 janvier 2013

Guignol's Rock 2120 du 14 au 20-1-2013

N'oubliez pas de cliquer pour ouvrir nos "PopUpVIDEOS"… (Ah, et il faut recliquer pour les démarrer : trop dur…)
WU BLOCK au Transbo samedi 19-1 (Sheek Louch et Ghostface Killah) 
PopUpVIDEO Wu Block "Stick Up Kids" 
Chanson variée, rap old school, punk moderne, et rock-prog de seconde vague au programme cette semaine. Si ces appellations vous intriguent, suivez le (modeste) guide… 

 Pop songs lyonnaises… 
15-1: Soirée découverte mardi au Ninkasi Kafé orientée "chanson pop" on va dire, avec Binômes et Ferrara. Binômes, rien à voir avec Koh Lanta, il s'agit de deux frères qui avait vécu (nous dit-on) il y a quatre ans la belle aventure des "Frères Zébulons", deux albums et une centaine de concerts. Avec Binômes "ils troquent l’accordéon pour le clavier et proposent des arrangements aux sonorités plus pops". Avec des textes en français, ce qui n'est pas toujours le cas chez Ferrara… "Pas de guitare, ici. Des arrangements riches mettant à l'honneur les claviers et les mélodies. Une section rythmique chaleureuse qui balance. Et des textes, en anglais et en français, pour parler de nos faces cachées et de nos contradictions. Avec ironie, mais sans acrimonie. Bref. Pop, mais pas que. Au final, des chansons sincères et percutantes, viriles mais courtoises (sic), offertes par un quatuor de trentenaires lyonnais : au chant, Nic (Nicolas Ferrara), aux claviers, Malou (Emmanuel Le Poulichet), au cajon, Julien (Julien Delooz), et à la basse, Babou (Sébastien Quencez)". Vous savez tout. 

Trey Songz (même de quoi lire…)
 Trey séducteur… 
16-1: Passons à mercredi avec Trey Songz au Transbordeur. Là aussi, on a dû se renseigner, mais ouf, Wikipedia nous instruit : "Trey Songz de son vrai nom Tremaine Aldon Neverson né à Petersburg en Virginie le 28 novembre 1984 est un chanteur de R'n'B américain et un compositeur-interprète qui est signé sur le label Atlantic Records. Il a plusieurs albums à son actif: I Gotta Make It, Trey Day, Ready et Passion, Pain & Pleasure. Son cinquième album studio intitulé Chapter V est sorti le 21 Août 2012". On a jeté un œil sur ses vidéos et le mec joue les séducteurs romantiques sur presque toutes. Beaucoup de blah blah d'ailleurs sur le Web sur ses tendances sexuelles. Anyway, on s'en fout et on vous suggère cette vidéo pour vous rendre compte… (si vous ne craignez pas le trop sucré)
PopUpVideo TREY SONGS "Never again"

 Chanson de geste…
Mercredi 16 aussi, Laurent Voulzy au Radiant-Bellevue. Laurent qui doit continuer (terminer ?) la tournée basée sur son dernier album (de fin 2011) "Lys & Love". Sur lequel on nous dit…: "Il lui aura fallu 10 ans pour nous offrir un nouvel album de compositions originales. Avec ces nouveaux morceaux, le chanteur nous mène à travers des territoires musicaux inattendus et réinvente pour nous une chanson de geste moderne qui parle de voyages, d’amour et d’aventures. Cet atypique Lys & Love récolte tous les honneurs : "disque de platine" en quelques semaines, il a aussi remporté une "Victoire de la Musique" pour le titre Jeanne, écrit par Alain Souchon. Il s’agit d’une œuvre "atmosphérique", qui prend la forme inédite d’une fable médiévale pour nous chanter une histoire épique au souffle romantique. Piqueté de pépites et de perles lyriques, l’ensemble baigne dans un élixir musical aux ingrédients complexes et savamment dosés : électro, pop, sonorités médiévales, celtiques, arabisantes…". En vidéo, un des "teasers" sorti pour la promo de l'album…
PopUpVideo LAURENT VOULZY Lys & Love - Teaser 2 (Ma seule amour)

 La vie sur le fil (Nico) 
Si vous n'aimez ni la chanson de geste, ni le R&B de séduction, on a un autre concert, sauf que c'est… à New York et que de toute façon c'est complet…! John Cale organise depuis quelques années et de loin en loin des concerts hommages à la légendaire NICO, qui avait partagé un temps avec lui et Lou et les autres l'aventure du Velvet Underground. Ces hommages sont nommés "Life on the borderline" et il y en a eu aux Etats-Unis, en Angleterre, en Italie même, mais pas en France me semble-t-il (dites-moi si je me trompe…). En tout cas, il remet ça ce 16-1 à la BAM (Brooklyn Academy of Music) avec plein d'invités prestigieux (on cite ceux qu'on connaît, presque que des femmes d'ailleurs : Kim Gordon de Sonic Youth, Joan as Police Woman, Mercury Rev, Alison Mosshart de The Kills, Meshell Ndegeocello, Peaches, etc), et il nous semble que l'info valait d'être partagée… Peut-être un DVD à la clé ?
PopUpVideo John Cale performs 'Life Along The Borderline' (2008)
PopUpVIDEO The Velvet Undergound & NICO - Femme Fatale

 Jane via Japan… 
17-1: On revient au Radiant jeudi avec Jane Birkin. Jane qui avait dû annuler son concert à Fourvière l'été dernier, et pas mal d'autres encore après à cause de problèmes de santé (péricardite avec récidives). Elle s'est reposée, reglonflée (façon de parler) et reprend la route pour proposer son "Jane Birkin chante Serge Gainsbourg via Japan", «accompagnée par quatre des meilleurs musiciens japonais qu'elle a rencontrés lorsqu'elle a été chanter à Tokyo en mars 2011 après le tsunami». La vidéo qu'on vous a trouvé comporte principalement une interview… (NB: Et Jane sera le lendemain 18 au MAD à Genève).
PopUpVideo Jane Birkin Sings Serge Gainsbourg via Japan (INTERVIEW)


 Un Soleil bienvenu…
PS: Et on rajoute ce concert pour Jeudi : au Kraspek, Olivier Depardon… (NB: Sans parenté avec le photographe, ni —nous semble-t-il— avec le compositeur). On a trouvé cette vidéo (officielle ! ci-dessous…) qui nous a bien plu (beau son et poésie des mots), et on s'est pas trop foulé puisque le texte suivant était avec (publié par Intersessions) : "Olivier Depardon n'est pas un inconnu. On peut même dire qu'il a marqué les esprits. C'était il y a un peu plus de dix ans, avec son groupe, Virago. Cousin hexagonal des Unsane et autres Jesus Lizard, Virago débarquait avec un son rêche et sans concession. Enervé, sous pression. Olivier Depardon en était le chanteur, auteur de textes tout aussi incisifs délivrés d'une voix assurée, assumée, aux angles vifs, souvent en colère. Après 10 années de rencontres, projets et collaborations diverses, Olivier Depardon signe son premier album solo, 'Un Soleil Dans La Pluie'. On y retrouve ce même amour des mots. Olivier joue avec, les bouscule, les malmène ou les éclaire. La musique se fait plus épurée et moins éruptive, souvent oppressante ou parfois plus légère. Comme un Dominique A [qui aurait] biberonné au son âpre et parfois sanglant de Shellac".
PopUpVIDEO Olivier Depardon - "L'Objectif" 

 WU Block, old school revisited…
19-1: Samedi, la première grosse soirée de l'année pour L'Original, qui est "traditionnellement" la dernière étape de "L'Original s'affiche tour" (du 10 au 19-1, les dates ici). C'est au Transbo Club, avec notamment au programme Wu Block. WU Block comme WU-Tang oui, puisque ce projet Wu Block réunit principalement Ghostface Killah (du WTK) et Sheek Louch (de D-Block). L'album correspondant est finalement sorti en novembre 2012 et on pouvait lire chez Libération "Une reformation du Wu-Tang Clan ? Difficile tant que Ol'Dirty Bastard est mort, aurait dit George Harrisson. Les leaders du «plus grand groupe de rap de tous les temps» selon le magazine Rolling Stone sont pourtant de retour avec un projet parallèlle: Wu Block, qui sort le 26 novembre. Cinq ans après 8 Diagrams, Ghostface, Raekwon, Method Man, Cappadonna et GZA s'allient à leurs collègues new-yorkais de The Lox (Jadakiss, Sheek Louch, et Styles P) pour un album, qui réussit à être old school sans être daté. Les  flows toujours percutants évoquent la drogue, les guns, l'alcool et les filles sur des productions aussi fats que dans les 90's. A croire que les rappeurs du Clan vieillissent comme des Pétrus". Fin de citation et vidéo d'un des titres… (PS: Plus un concert de 2012).
PopUpVideo Wu Block "Stick Up Kids" 
PopUpVIDEO WU-Block Live @ Rock the Bells 2012 (23mn)

Les GAOMN en joyeux lurons…
 Back to Citron 
Pas mal d'autres choix pour samedi bien sûr. On vous suggèrera juste le Citron… Ca doit faire longtemps qu'on n'a pas parlé du Citron (toujours au 20 rue St-Georges) dans cette rubrique (qui était encore sur papier…). Au Citron le 19-1 les Gentle Art of Making Noise (de Lyon). On recopie des bouts de leur bio…: "Les quatre garçons puisent aussi bien leur inspiration dans le rock des 1970's que dans la fusion des 1990's, en passant par le stoner, pour en extraire un cocktail détonnant qui prend tout son sens en live. Cette jeunesse remet le rock « old school » au goût du jour en ayant la volonté de lui redonner sa place dans les musiques actuelles. (…) Leur 1er EP autoproduit intitulé " Supermarket Love " sorti en décembre 2011 permet de se représenter l'esprit du groupe : une énergie rock'n'roll teintée d'humour et d'électricité , un rock sans « chichis » à l’image des 4 musiciens". Et bien sûr avec une petite vidéo pour vous montrer que ça bouge pas mal, un Gentle, et quatre encore plus…
PopUpVideo Gentle ArtOf Making Noise "Like Hell" Fête de la musique, Vienne, 2012 



Marillion
 Prog politique ?
20-1: Dimanche, le Transbordeur reçoit Marillion, le fameux groupe de "néo-prog" britannique qui a relancé le genre (progressif) au début des années 80… Notamment avec son album "Script for a Jester's Tear" en 1983. Le groupe a connu de nombreux avatars, avec notamment le départ de son charismatique chanteur Fish en 1988. Tout cela est expliqué avec force détail sur la page Wikipedia française (bien plus longue que la page anglaise, ça montre bien l'intérêt que le genre suscite dans notre pays…) qui divise la carrière du groupe en trois périodes… On vous laisse potasser tout ça ! Et on ajoute juste que "Sounds that can't be made", leur dernier opus (leur 17e, sorti en septembre dernier) s'ouvre sur les 17 mn d'une chanson très politique nommé "Gaza"… Qui parle principalement des enfants de Gaza, et qui n'a pas plu à tout le monde, forcément…
PopUpVideo MARILLION "Gaza" 

Holograms
 De la morosité à l'urgence…
Dimanche aussi, sur le Sonic, Holograms, un quatuor suédois dont la devise est "We play music because our everyday lives are boring as hell” (Nous jouons de la musique car nos vies quotidiennes sont barbantes comme la mort), une devise "qui justifie la mise dans le rouge des potards et son esthétique de fin du monde. Une façon de penser mise à l’épreuve dans un club underground de la capitale suédoise où les quatre garçons se produisent dans diverses formations avant de concentrer leur rage sous le nom de Holograms (…) Du punk traversé de claviers aux références définitives – cf. le Tumblr du groupe où se côtoient, dans un joyeux bordel, les noms de The Fall, Bauhaus et Marquis De Sade. Le son de “l'anxiété et de la misère ordinaire”. Comme quoi, il n'y a pas qu'à Manchester que la morosité quotidienne engendre l'urgence" (cit' de Fabien Le Gourrierec). Avec East, un groupe lyonnais tendance cold wave, en ouverture… (Concert organisé par "Perspectives Irrationnelles").
PopUpVIDEO Holograms "Hidden Structures"


 Stevie D. 

PopUpVideo Candy Walls by Trust (from TRST album)
♼ NB : On démarrera la semaine prochaine avec Trust sur le Sonic le lundi 21… Pas le Trust 80s de Bernie Bonvoisin, dieu merci, mais un duo synth-pop canadien qui se fait aussi appeler TRST comme son premier album (la conjugaison des deux mots facilite bien la recherche Internet !). Regardez donc leur clip très mignon sur "Candy Walls"… Dans notre prochain numéro, on aura aussi Sophie Hunger, Great Mountain Fire et Funeral Suits, voyage de Noz et Deuce, etc !

♼ PS1: Remixer le single "Rumblin'" de EROTIC MARKET (avant le 14-2-2013) pour figurer sur le premier EP du groupe, n'est-ce pas une proposition intéressante ?! Alors, si vous vous sentez inspiré, vous trouverez tous les éléments nécessaires (pistes séparées à télécharger) à partir de la page… www.jarringeffects.net/erotic-market-remix/


♼ PS2: On a entendu l'autre jour en voiture* cette version instrumentale de "REQUIEM POUR UN CON" de Gainsbourg et on a bien aimé. Si (comme nous) vous connaissiez pas… KOUYATE-NEERMAN c'est l'association du vibraphoniste David Neerman et du joueur de balafon Lansiné Kouyaté (voir page Facebook)
*Et dans la journée, ça ne pouvait guère être que sur Radio Canut…!







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus !! Merci d'exprimer vos réactions…
[Merci aussi de recommander/partager cette page avec les boutons ci-dessus !]
Vous pouvez aussi vous inscrire comme "membre" (voir à droite…)
Ou mieux : envoyez-nous votre adresse mail dans un post/commentaire : pas pour la publier (bien sûr) mais pour qu'on puisse vous faire parvenir la newsletter hebdo (= image de la rubrique dès publication)