Guignol's Rock, rubrique du blog

Suite à la disparition de l'hebdomadaire (papier) Lyon Poche en 2011, notre chronique annonçant les concerts rock de la semaine s'est retrouvée sur ce blog, en reprenant
son titre original, "Guignol's rock" (parution sur le week-end…) avec des photos et une sélection de vidéos (à ouvrir en pop-up). Bonne lecture !

Merci à tous ceux qui veulent bien partager ces pages sur leurs réseaux, ou les mettre en lien sur leurs sites… // NB: Voir notre profil: Google+

Pour pouvoir ajouter un commentaire dessous, veillez à n'avoir qu'une seule chronique ouverte (en cliquant sur son titre en rose)

Des présentations différentes de nos pages (sur fond blanc !) en cliquant ici <<<

lundi 27 février 2012

Guignol's Rock 2080 du 27-2 au 4-3-2012




 La Genèse 
On commence par un saut dans le passé avec à l'Amphi 3000 ce Mardi 28-2 une re-création (de prestige) de "The Lamb lies down on Broadway", de Genesis version Peter Gabriel (créé en 1974). Un des premiers opéras rock, qui sera donc donné, 38 ans après, par "The Musical Box", les seuls à avoir pour cela reçu l'aval de Mr Gabriel… Pour l'historique, ce spectacle-là, à l'inverse de Selling England by the Pound (celui d'avant), n'avait pas été donné à Lyon, mais seulement à St-Etienne, c'était le 2 Mars 1975, et certains disent même que c'est ce soir-là que PG aurait décidé de quitter Genesis ! (décision annoncée en Août 75). 


Lazer Crystal 
 Mongoloïde 
Bon, on arrête de jouer à l'historien de service… Attention, Mustard Pimp au Transbo, c'est apparemment annulé, ou en tout cas reporté… On passe donc à Mercredi 29 avec Lazer Crystal au Sonic. Soirée rock électro "retour dans le passé ultramoderne" avec Lazer Crystal, un trio chicagoan du fameux label Thrill Jockey. Excellent premier album en 2010 "MCMLXXX" (= 1980) : "Lazer Crystal proposent une version dancefloor à claviers d’un rock mongoloïde, héritiers encore une fois de Devo, mais cette fois ci à rapprocher de Trans Am. Les rythmiques sont enlevées, rehaussées par quantités de claviers qui copulent dans une orgie dansante…", fin de citation. Première partie non moins intéressante avec Câlin, deux transfuges (provisoires) venus de Rien (le groupe grenoblois). 

 Tribalisme  
JMPZ
Mercredi aussi, à la MJC de Rillieux, JMPZ pour sa tournée d'adieu, après 15 années à porter leur musique profondément originale, entre dub, indus et rock, avec cette rythmique tribale caractéristique. Trois albums, des joies et des galères, des changements de musiciens, et cet ultime éclat pour nos macônnais (Ils seront aussi à la Cave à Musique le 3-3). No Shangsa en ouverture, à la musique également plutôt déroutante. Le trio fait partie des découvertes Rhône-Alpes pour le Printemps de Bourges qui arrive (24 au 29 Avril 2012). [PS du 28-2: On apprend l'annulation de ce concert lyonnais de JMPZ. Celui de Mâcon le 3 est complet… Il reste le 1er Mars au Brice Glace d'Annecy !]


IZIA et le serpent…

 Cool incendiaire 
On passe en Mars avec Jeudi 1er qui verra le retour d'Izia, cette fois au Transbordeur. Chacun sait que son second album, "So much trouble", est sorti en Novembre dernier, et l'on a répété ça et là qu'il était moins basiquement seventies que le précédent, plus posé, et composé au piano (Izia est l'auteure de toutes les paroles et de la plupart des musiques). Toujours en tout cas de quoi nous livrer un show incendiaire en toute simplicité et c'est comme ça qu'on l'aime, Izia ! En première partie Dissonant Nation, un power-trio d'Aubagne… 

 Heavy covers  
Au Marché Gare (le 1-3 toujours) le métal atypique des finlandais de Waltari, fondé en 1986 à Helsinki… Plus d'une douzaine d'albums depuis, et leur dernier, qui célèbre leurs 25 ans, est un album de reprises (de  Pink Floyd à Iron Maiden en passant par Bowie…) nommé "Waltari covers all !"… En effet. 

 Tons pastels 
We have Band (vus par un habile photographe)
On revient au Transbordeur avec le duo Brigitte le 2 Mars, soir Sylvie et Aurélie, la blonde et la brune (ou inversement)… Mais du plus rock (ou électro-pop en tout cas) côté Épicerie avec We Have Band, ce groupe anglais qui réunit trois amis : Darren Bancroft et le duo que forment Thomas et Dede Wegg-Prosser sur la scène comme à la ville. Leur second album "Ternion" est sorti tout récemment… Un peu sombre et pâle (disons plutôt pastel), peut-on lire ici et là, mais aussi "un disque moderne comme on voudrait en entendre plus souvent" (sic !). En ouverture, Mina May et son "blues-rock de possédés", peut-on lire dans le cas de ce gang français (Côte d'Azur ?), ce qui nous semble un brin exagéré, mais ça risque quand même de contraster un peu avec leurs suivants ! Leur récent album se nomme "Everything was beautiful and nothing hurt", (on pensait comme vous que c'était un titre plein d'originalité, mais on trouve au moins six albums nommés d'après cette citation d'un auteur américain !)…

Stevie D


Dates, lieux et liens, sont toujours sur notre page "liste des concerts"…

Quelques objets "du commerce" (liens Amazon.fr) en rapport avec cette page d'infos concerts : Lazer Crystal, JMPZ (2x), Izia (3x), Dissonant Nation, Waltari, Brigitte, We Have Band (2x), Mina May.

lundi 20 février 2012

Guignol's Rock 2079 du 20 au 26-2-2012



Nada Surf au pied du mur

 Les étoiles et l'astronomie 
Nada Surf de retour au Transbordeur en ce Lundi soir 20 Février. Le groupe new yorkais chouchou de la France, et d'ailleurs très francophile, vient de sortir son 7e album, joliment nommé "The Stars are indifferent to Astronomy" (ça va loin ça… comme dirait quelqu'un qu'on connaît). Matthew Caws est le chanteur-guitariste, Daniel Lorca le chanteur-bassiste et Aaron Conte le batteur. Première partie dans le même genre power-pop avec Waters, le nouveau groupe du blond norvégien Van Pierszalowski. Attention : c'est dès 19h ! 

Tarja (merci à la
retouche photo…)

 Métal lyrique  
On passe à Mercredi 22 avec en ce même Transbordeur (dès 19h aussi d'ailleurs), une soirée "rock métal lyrique"… dominée par Tarja, l'ex-chanteuse de Nightwish, Tarja Turunen Soile Susanna Cabuli de son nom complet, qui poursuit donc une carrière solo depuis 2005, "What lies beneath" étant son troisième opus. Si vous tenez à savoir ce qui se cache dessous… 

Dopplereffekt (Gerald Donald 
et Michaela To-Nhan Bertel ?)

 L'effet Doppler 
Transbo encore Jeudi 23 avec un concert électro/techno de Dopplereffekt, groupe assez légendaire de Detroit actif depuis 1995, mais aux apparitions plutôt rares, ce qui contribue à entretenir le mystère bien sûr. Perso, leur musique me fait assez penser à Kraftwerk (mais suis total béotien, alors faut pas me croire) … En tout cas The Hacker (le grenoblois) est parmi leurs fans et il sera ravi d'ouvrir pour eux. 


The Jim Jones Revue dans un de leurs pubs favoris 
 Des furieux 
Ouf, un peu de rock'n'roll et du très bon avec les londoniens de The Jim Jones Revue au Clacson ce Samedi 25-2. Jim Jones est le chanteur et il a formé ce groupe (pas son premier) en 2007. Inspiration du côté des furieux pionniers pianistes (Jerry Lee Lewis, Little Richard…), mais aussi du rock garage américain, furieux également (Sonics, MC5…). Premier album éponyme en 2008, et second en 2010 "Burning your House down". Sur scène, forcément, c'est très dévastateur…  Avec les lyonnais de Cavemen Five dans le même esprit en ouverture. 

 Back to the bone… 
Hanni El Khatib,
prince de la pub ?
Julian Perretta au Transbordeur le Dimanche 26. Jeune anglais vivant à Paris, il a notamment fait les premières parties de James Blunt, ce qui vous indique assez bien le créneau… 
On préfèrera nettement aller découvrir Hanni El Khatib à l'Épicerie Moderne, dont Libé nous assure qu'il remet les compteurs rock à plat (sic). De temps en temps il en faut un qui fasse le job… Des accents assez psychobilly (Cramps, Suicide…) souvent dans son style bien primaire… A son actif, une reprise de Heartbreak Hotel, une de Human Fly, une de You Rascal You même, excellente ! (vieille canaille en vieux français). Plutôt sympathique tout ça : back to the bone ! Juste lui et son batteur en scène apparemment… Et ses pochettes avec accidents de voitures (voir ci-dessous), il fallait oser… (même si Andy Warhol avait fait ça avant !). Et déjà une pub Nike, et une pub Nissan aussi… (Non, BMW c'est les Black Keys…). Bon, on aura un avis sûr qu'en le voyant sur scène, ça va de soi !

Stevie D


Dates, lieux et liens, sont toujours sur notre page "liste des concerts"…


 PS :
"Après coup" : un brin de compte-rendu…


"CONCERT CONCERT" #14 // HANNI EL KHATIB // Live @ Epicerie Moderne 26.02.2012
from Génération Spontanée.

Hanni El Khatib + Otto, à l'Épicerie Moderne le 26-2-2012…
Hanni El Khatib
Set moyennement convaincant pour Hanni El Khatib : on avait comme l'impression qu'il ne donnait pas tout, dans un genre (blues rock garage rockab' on pourrait dire) qui n'admet pourtant rien d'autre que le don total ! On va mettre ça sur le compte du manque d'expérience, notre (beau) jeune homme se retrouvant propulsé d'un coup sur toutes ces scènes à la suite de la hype dont il a été l'objet… Un certain déclic sembla se produire avec son interprétation originale de Heartbreak Hotel, mais non, ça ne décollait pas vraiment. Et puis le son ne semblait pas terrible, comme trop rond ? (eh oui, même un son crade, ça se peaufine !). Il faut dire que la formule (guitare/batterie) est difficile et n'est pas Jack White qui veut… En tout cas, ce soir, Hanni n'en avait pas le mordant. 
En première partie, révélation avec les toulousains de Otto, dans un genre de rock blues noisy et indus fort réussi. En trio, chanteur/guitariste, bassiste et batteur. Chacun très bien dans son rôle et une belle voix qui colle bien au genre. Ajouter à cela un dessinateur-projectionniste pour illustrer les chansons d'une manière joliment artisanale (ça nous change agréablement des vidéos trop pros !). Et voilà un groupe qui nous semble très prometteur… 
SD

PS : Hanni El Khatib aux Nuits de Fourvière le 4 Juillet 2012 (avec Kasabian).

Otto 




Quelques albums "du commerce" (liens Amazon.fr) en rapport avec cette page d'infos concerts : Nada Surf, Tarja, Benighted Soul, Dopplereffekt, The Hacker (2x), The Jim Jones Revue (2x), Julian Perretta, Hanni El Khatib (3x).